CONDUIT DE VENTILATION

Que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bains ou encore pour des toilettes séparés, la VMC, ou plutôt le conduit de ventilation, doit être parfaitement installé. Mais si l’on se concentre au-delà de l’usage particulier, comme dans les cuisines d’un restaurant ou dans l’hôtellerie, des concep-tions plus spécifiques sont notamment à considérer.

L’extraction de l’air vicié n’est pas la seule installation présente. Le renouvellement par un air propre est plus qu’indispensable, pour une at-mosphère ambiante appréciable au sein de la cuisine professionnelle, comme pour les pièces ou bâtiments annexes.

Les normes du conduit ventilation professionnel

Comme pour (lien « tubage de cheminée ») le tubage de cheminée, et dans tout système de fumisterie, le conduit de ventilation n’échappe pas aux règlementations. Dénommée DTU 68.3, ces normes NF reprennent l’ensemble de ce qu’il y a à savoir s’agissant de la VMC et du réseau de ventilation. En ce sens, pour les conduits d’extraction, que ce soit par une mécanique autoréglable ou même à gaz, il est une donnée parfaitement élucidée et qui prend en compte surtout l’étanchéité du conduit de ventilation par des normes plus strictes.

Ces dernières sont appliquées surtout depuis 2013, à la suite de la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Ces nouvelles règles applicables des professionnels agréés et formés en ce sens concentrent un savoir-faire optimal pour que le conduit de ventilation et votre VMC respecte assurément les nouvelles règles climatiques et écologiques. Pour la réhabilitation de logements, ces nouvelles normes pour les conduits ventilation sont profitables, avec des systèmes plus simples, auto-régulés, et garantissant des logements plus sains.

Conduit de ventilation

La cuisine de collectivité soumise aux normes HACCP

La restauration est un cas très particulier dans le cadre de l’installation d’un réseau de ventilation. Comme il l’est mentionné par les règles d’hygiène en vigueur autour des cuisines de collectivité, l’étanchéité est indispensable. Mais bien sûr, cela limite considérablement le renouvellement de l’air. Et lorsque sonne le coup de feu en restauration, chaleur, graisses, odeurs et gaz brûlé s’entremêlent très rapidement, rejaillissant jusque dans la salle de service ou dans les habitations alentour. Alors le conduit d’extraction professionnel est soumis aux normes HACCP (Analyse des risques et maîtrise des points critiques), avec pour but unique que les aliments destinés à la con-sommation ne croisent pas la route des déchets volatiles.

Ce système de normes adoptées par la France, et depuis peu par l’Europe, attribue dans la res-tauration collective l’exigence d’un conduit d’extraction optimal, ainsi qu’un renouvellement de l’air frais et pur. Seul un système de ventilation HVAC (Chauffage, Ventilation, Climatisation) est alors envisageable, dans la conception que pour une salle blanche. Une VMC ainsi à haut débit dans le respect des normes d’hygiène de la restauration professionnelle, pour la zone des cuissons bien sûr, mais aussi pour la laverie ou encore dans la section dédiée aux déchets. Toute une installa-tion n’entraînant aucune contamination des produits et plats dédiés à la consommation de la clien-tèle.

Conduit de ventilation

Réseau de ventilation :
Un professionnel pour un conduit d’extraction réglementé

Pour que votre réseau de ventilation soit parfaitement conforme aux normes du conduit de ventila-tion, sous la dénomination propre NF DUT 68.3, il est bon de rappeler que les anciennes régle-mentations ne s’adressaient qu’aux réseaux collectifs. Désormais, même le réseau individuel, pour votre conduit d’extraction, est pris en compte pour l’application des nouvelles normes, en lien notamment avec la RT 2012.

En ce sens, il est essentiel de faire appel à un professionnel, au savoir-faire, reconnu, dans la fumisterie. S’attachant avant tout à respecter les normes des conduits de ventilation en vigueur, il est une première donne qui doit être comprise, notamment lors d’un diagnostic simple de l’ancien réseau de ventilation, c’est l’usage non toléré d’engins pyro-techniques. Dans ce cas précis, la VMC n’est pas adaptée pour supporter des températures trop élevées, comme un conduit de cheminée ou de poêle, et surtout, à des combustiles. Ainsi, pour le test d’étanchéité, d’autres méthodes professionnelles seront employées par l’artisan.

Pour la pose du conduit de ventilation, le raccord doit là encore respecter des réglementations strictes. Que ce soit pour le raccordement direct au réseau de ventilation collectif, ou même à la centrale de traitement d’air, selon des dimensions et diamètres de flexibles très précis. Toutes ces données cumulée ne permettent plus aujourd’hui de réaliser une VMC soi-même, surtout si vous voulez rester dans les clous sur les normes des conduits ventilation en accord avec la RT 2012.

Conduit de ventilation

La hotte : Le réseau de ventilation professionnel

Comme pour les particuliers ? Une hotte de cuisine collective n’est en rien comparable à celle de Mr ou Mme Toutlemonde. Par les normes HACCP et les installations HVAC que nous avons pré-sentés, il n’est que trois types de hottes pouvant être employées par un restaurant professionnel :

  • Simple flux
  • Double flux
  • Triple flux

Alors certes, ces trois appellations vous laissent dans le « flux ». Mais de manière très simple, le triple flux comprend une hotte à extraction, à compensation et à induction. Un air neuf est ainsi ap-porté dans la cuisine collective, avant d’en extraire toutes les particules déchets, et après avoir été réchauffé et traité. Dans le cas d’une hotte à double flux, elle ne comprend que l’extraction et l’induction. Cette dernière comprend un air renouvelé, mais provenant de l’extérieur, sans pour autant avoir été réchauffé. Le simple flux quant à lui se contente de l’extraction de l’air et de le fil-trer.

Pour chacun de ces systèmes, bien sûr, son coût, mais aussi un usage plus particulier et surtout selon la nature de vos besoins ou du rythme de la cuisine professionnelle. L’extraction est ainsi renvoyée vers l’extérieur, par un conduit de ventilation en façade ou de toiture, selon la disposition de votre cuisine de collectivité.

Une dernière méthode existe, et assure un renouvellement de l’air plus optimal encore : le plafond filtrant. C’est tout le ciel de votre restaurant, ou plus spécifiquement de votre cuisine de collectivité, qui fait l’usage de hotte. L’esthétique est non seulement garantit, mais le gain d’espace est aussi un atout majeur indéniable, surtout pour les zones de travail plus étroites.

Conduit de ventilation